À chaque profondeur de terre, des variétés de plantes légumières

Dans le bac supérieur de 20cm de profondeur, j’ai planté du basilic.

Dans le bac médium de 30cm de profondeur, j’ai planté de l’oignon et de la blette. Ils se marient bien et supportent tous deux assez bien la sécheresse et détiennent le même besoin d’eau, c’est à dire peu gourmand.

Dans le gros bac inférieur de 40cm de profondeur, j’ai planté de la tomate qui se marie bien avec le basilic et le piment. Normalement, 1m2 peut accueillir un pied et demi (1 &1/2) de tomates. Avec des dimensions telles que 80*40*40cm, je bénéficie de plus de volume et j’ai accueilli 3 pieds.

Dans mes pots, j’ai associé des oignons et carottes. Il est vrai qu’au niveau de la densité, ils risqueraient d’être à l’étroit en pleine croissance. Mais je fais confiance à leur intelligence de développement. Chacun peut y trouver sa place. Et puis, je ne suis pas obligée de récolter de gros légumes, mais des légumes jeunes au calibre plus petit avec tout autant (voire plus) de vitamines et nutriments.

Si vous aviez envie de jouer avec les différentes profondeurs, je vous ai remis des suggestions dans la galerie de photos.  Et concernant, l’équation du substrat idéal, il faut garder en tête les concepts de l’écologie et l’économie. Il existe plein d’options alternatives au vermicompost et à la sphaigne.

Plus écolos. Plus locales. Plus économes. Plus cohérentes. Échangeons nos idées ici ?

La Belle Plante


D’abord autrice et comédienne, elle s’est formée à la permaculture et à l’agroécologie en Asie, au maraîchage bio en France et au jardinage- paysagisme à l’école Du Breuil de Paris. Aujourd’hui elle est éco designer végétal et créatrice d’écohappenings. Elle fait vivre et comprendre la biodiversité avec humour et poésie.

Entretien avec une belle plante bio