Le réseau internet des racines

Le réseau racinaire peut s’étendre sur plusieurs centaines de mètres dans les milieux naturels.  Ce réseau bénéficie de l’association symbiotique mutuelle, entre les champignons et les racines d’une plante, que l’on nomme un mycorhize. Et toutes ces associations forment une rhizosphère semblable à la toile d’internet, dû à son flux d’informations.

Dans ce monde souterrain, les mycorhizes jouent un rôle important dans la nutrition des plantes. La plante fabrique des sucres par photosynthèse et les fournit au champignon, qui en retour fournit à la plante de l’eau et des nutriments minéraux.

D’autre part, ces mycorhizes assurent la protection des plantes contre les pathogènes, la résistance aux prédateurs et à la toxicité du sol et jouent un rôle dans la biologie, la fertilité et la chimie des sols.

Je ne connais pas la vie biologique microscopique de mon substrat, mais je m’assure que les petites racines de mes plantules, les radicelles, s’ancrent bien dans leur intégralité sans s’abimer dans leur nouvel habitat. Car je respecte ce monde subtil racinaire qui assure la magie des plantes.

La Belle Plante


D’abord autrice et comédienne, elle s’est formée à la permaculture et à l’agroécologie en Asie, au maraîchage bio en France et au jardinage- paysagisme à l’école Du Breuil de Paris. Aujourd’hui elle est éco designer végétal et créatrice d’écohappenings. Elle fait vivre et comprendre la biodiversité avec humour et poésie.

Entretien avec une belle plante bio