Le shoe rack végétalisé

L’idéal avec ce type de ‘shoe rack’ en plastique blanc, c’est que ça réfléchit les rayons du soleil et ça maintient bien le niveau d’humidité.

De plus, grâce à son côté pyramidal et vertical, l’excédent d’eau s’écoule dans les poches inférieures.

Et donc je préconise pour la prochaine fois une plantation en dédiant le haut de la pyramide aux plantes peu exigeantes en eau et le bas de la pyramide aux plantes gourmandes en eau.

Ainsi, celles d’en bas auront accumulé l’eau venant des poches supérieures …

Quelques jours après, je n’ai pas poursuivi l’expérience. Bizarrement, les pieds se séchaient trop rapidement. Alors j’ai aussitôt transplanté mes basilics dans mon meuble où ils se sont portés à merveille, car il y restait de la place et le shoe rack entravait le passage. Mais je remettrai en place ce dispositif plus tard.

La Belle Plante


D’abord autrice et comédienne, elle s’est formée à la permaculture et à l’agroécologie en Asie, au maraîchage bio en France et au jardinage- paysagisme à l’école Du Breuil de Paris. Aujourd’hui elle est éco designer végétal et créatrice d’écohappenings. Elle fait vivre et comprendre la biodiversité avec humour et poésie.

Entretien avec une belle plante bio